L’intérim a le vent en poupe aux Antilles et en Guyane

Ce n’est un secret pour personne, dans les Départements d’Outre-Mer, le taux de chômage est particulièrement élevé. L’intérim peut-être un moyen comme un autre d’engranger de l’expérience. Mais justement, qu’en est-il des chiffres de l’intérim aux Antilles-Guyane ? C’est ce que l’on vous propose de découvrir…

1. Guadeloupe

Selon une note de la Direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIECCTE) Guadeloupe datant du premier trimestre 2017, l’intérim en Guadeloupe est en progression. En effet, le nombre de missions a augmenté de 24, 3 %, alors qu’au 4ème trimestre 2016, les chiffres étaient en augmentation de 24,2 %. Le nombre d’emplois à temps plein dans ce secteur à augmenté de 17,9 % (au quatrième trimestre 2016, l’augmentation était de 16,8 %).

pastedGraphic.png

© DIECCTE Guadeloupe

2. Martinique

Précisons tout d’abord que  les chiffres de 2017 ne sont pas encore connus. Mais, il y a quelques mois, le marché de l’intérim a connu une forte croissance en 2016. Cependant, selon une note du Faf.tt  datant de septembre dernier, le mois de septembre a vu son taux d’emplois à temps plein stagner par rapport à l’année 2015. Mais, cela n’est pas le cas de tous les mois. Novembre et Janvier ont connu la plus forte progression concernant le nombre de personnes embauchées en intérim. En effet, les effectifs ont fait bondir les chiffres de + 108 % en janvier 2016 et + 54 % en novembre.

A noter qu’en 2016, le BTP était le secteur qui employait le plus d’intérimaires en Martinique (voir schéma ci-dessous).

 

© Faf.tt

3. Guyane

A l’instar de la Martinique, les chiffres de l’année 2017 pour l’intérim en Guyane n’ont pas encore été dévoilés. Toujours est-il qu’en 2016 ces derniers étaient plutôt positifs. En effet, la Guyane connaît une augmentation du taux d’embauche en intérim de 48 %. Cela fait de ce département, celui ayant le plus recours à l’intérim (3,1 %). Ce chiffre est presque équivalent à celui de la France à la même période (3,3 %).

En 2016, dans l’intérim, la construction a toujours le vent en poupe. Ainsi, en Guyane, la durée moyenne des contrats dans ce secteur est plus importante que dans les autres DROM (6 semaines en Guyane, contre 4,3 semaines en Guadeloupe et 4,4 semaines dans les autres DROM). Affaire à suivre donc pour 2017…