Le métier de la semaine : Devenir plombier

Découvrez le métier de la semaine avec la profession de Plombier…

Le saviez-vous ? Autrefois, le plombier était un ouvrier spécialisé dans le travail du plomb. Les réseaux de distribution d’eau étaient du ressort du fontainier qui collaborait activement avec les plombiers mais aussi les pompiers, les spécialistes des pompes.
Depuis, les choses ont évolué et aujourd’hui, le plombier est le spécialiste des installations sanitaires (tuyaux, robinets, chauffe-eau, compteurs…), le plombier s’inspire des plans de l’architecte pour étudier la localisation des appareils, le parcours des canalisations et la conformité de l’ensemble aux normes de sécurité. Il peut être amené à effectuer lui-même des relevés pour établir les schémas d’installation.
Compétences requises
Une bonne condition physique
Le métier de plombier n’est pas de tout repos ! Outre les positions inconfortables dans lesquelles il peut parfois travailler, il évolue à différentes hauteurs et réalise régulièrement des soudures. La prudence est donc de mise au quotidien.
Disponibilité indispensable
Toujours en déplacement, le plombier assure des dépannages en soirée, le samedi et certains jours fériés. Ses horaires sont extensibles et ses trajets parfois importants.
Rigueur et ouverture
Un bon relationnel est aussi de rigueur pour ce métier de contact sans oublier, une bonne méthodologie et savoir faire preuve de clarté lorsque l’on explique à un client l’origine d’un problème et les moyens mis en places ou nécessaires pour régler ce dernier.
Les formations pour devenir plombier :
– CAP installateur sanitaire,
– CAP installateur thermique,
– MC (mention complémentaire) maintenance en équipement thermique individuel (1 an après le CAP ) ; zinguerie,
– Bac pro technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques,
– Bac pro technicien du froid et du conditionnement de l’air,
– BP (brevet professionnel 2 ans après CAP) monteur en installation du génie climatique et sanitaire ; métiers de la piscine.
Le salaire :
Un salarié débutant gagne au minimum le Smic (1 480,27 € brut mensuel). S’il est à son compte, les revenus sont extrêmement variables selon la taille de l’entreprise, le nombre de collaborateurs. Ses revenus peuvent évoluer entre 2 800 et 5 000 € par mois.